ROBERT STADLER

ROBERT STADLER

Robert Stadler et Thierry Costes ont commencé à travailler ensemble sur le Corso Trudaine : le designer a imaginé un bar surprenant, couleur corail et en décalage avec le style bistrot classique du lieu. Puis Robert Stadler à collaborer sur plusieurs adresses Corso, commençant par les éléments mobiliers du Franz Litz qui évitent l’écueil d’un lieu overdesigned où le client se sentirait figurant. Dans ses créations de lampes pour les Corso, Robert Stadler interroge le statut de l’objet lampe en tant que tel. Puis en 2011, il dessine une chaise à la fabrication simplifiée, et donc au coût de fabrication plus intéressant alors Thierry Costes lui proposait initialement de customiser la chaise Thonet N°14. Collaborant autant avec des artistes et des galeries d’art contemporain qu’avec des marques de luxe ou des produits de grande consommation, Robert Stadler efface toute hiérarchie entre les projets Duty Free – comme il les appelle – et les commandes industrielles ou publiques. Il interroge le statut de l’objet et explore l’espace d’exposition afin de déjouer les catégories habituelles entre art et design : Robert Stadler est un artiste multidisciplinaire.

Lampe EVAA Modèle dessiné en 2011

Lampe EVAA Modèle dessiné en 2011

Lampe Hatchlight Modèle dessiné en 2009

Lampe Hatchlight Modèle dessiné en 2009

Chaise 107 Modèle dessiné en 2011 Édité par Thonet

Chaise 107 Modèle dessiné en 2011 Édité par Thonet

Croquis esquisse de la Chaise 107

Croquis esquisse de la Chaise 107